lundi 3 novembre 2008

Sahara

Sieste dans le 4x4 -

Ma tête rebondit seule

sur l'appui-tête


Un buisson sec

si sec...

pisser dessus


« Le monde est foutu »

dit-il – et il plonge son tison

dans le sable


Nuit saharienne -

le silence

des étoiles


Bivouac -

le baiser d'une mouche

au réveil


Sieste dans les sables -

le chuintement des chaussures

que l'on vide


Courant

sur les copeaux d'argile

les fourmis argentées



Fumée de bois sec-

le soleil se lève

sur la pierre


Douloureux

les ongles trop courts

dans l'écorce d'orange


Avalanche

de sable -

la dune gronde


« Photo » dit le touareg

devant la gravure

du néolithique



Sable sable sable -

une dune

dans ma chaussure


Descendant la dune -

de plus en plus étroites

mes chaussures

Belle étoile _

Les 12 coups sur ma gourde

du bout de l'ongle


Pipi -

de ma main gauche

chasser la mouche


Avion retardé -

Le va et viens des douaniers

dans la salle inerte



6 commentaires:

Anonyme a dit…

Cher Monsieur De Maricourt.

Je passais vous signaler que je vous ai "tagué", mot barbare pour dire recommandé parmi mes sites préférés. Vous pouvez vous rendre sur mon blog ou sur celui de Damien Gabriels pour poursuivre la chaîne.

Amicalement
Vincent Hoarau

http://vincent-calebasse.blogspot.com/

Paul de Maricourt a dit…

Bonjour Vincent,

Je suis flatté ! Ca fait vraiment plaisir d'être reconnu par ses pairs...
Je cours un peu après le temps en ce moment (c'est fâcheux pour un haïjin !), mais dès que possible, je viendrai m'abreuver à votre calebasse.

Amitiés,
Paul

mima a dit…

Un bonjour de mima et bienvenu dans mes liens.
Une presque-haïjin...

Paul de Maricourt a dit…

Merci Mima, et bienvenue sur k1-ka ! En réalité, nous sommes tous des "presque-haïjins".

A bientôt,
Paul

Damien Gabriels a dit…

Bonjour Paul et merci de nous faire rêver en nous faisant partager tes haïkus de voyage !
Magnifiques !
Damien

Paul de Maricourt a dit…

Merci Damien !

Tu sais - et je l'ai encore mesuré dans le dernier Gong - que j'ai un plaisir tout particulier à lire tes textes.

Paul